Déploiement des compteurs nouvelle génération Linky

Ce qu’il faut savoir sur le compteur Linky

Le contexte

La loi de transition énergétique du 18 août 2015 prévoit le remplacement de 35 millions de compteurs classiques par des compteurs « nouvelle génération Linky » d’ici 2021.
Interpellée par des administrés et une association de riverains en raison de dangers potentiels liés au Courant Porteur en Ligne, la Ville s’intéresse de près à ce dossier et a interrogé le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé ainsi que l’Agence Régionale de la Santé  (ARS) afin de fournir de manière objective et transparente les réponses que vous attendez.
 

Pourquoi de nouveaux compteurs ?

L’objectif de ces boîtiers « intelligents » est de connaître la consommation d’électricité des usagers en temps réel et de pouvoir en conséquence mieux la maîtriser pour faire des économies d’énergie. Les factures ne seront plus établies sur la base d’une consommation estimée mais sur une consommation réelle.

 

Les ondes émises par les compteurs Linky sont-elles dangereuses pour la santé ?

Linky est connecté à Internet par un système de courant porteur en ligne (CPL), sur les fils électriques de la maison. Ce type d’émissions électromagnétiques est classé « cancérogène possible » par l’OMS. Cependant, le rayonnement du compteur est très faible. Selon les évaluations réalisées par l’Agence Nationale des Fréquences, il est de 0.1 volt par mètre, soit 120 fois moins qu’un réfrigérateur. Il est rappelé que l’exposition domestique aux ondes vient avant tout des téléphones portables puis du WiFi, et ce bien avant la technologie CPL qui est d’ailleurs déjà très répandue tant pour la domotique que pour assurer la connexion Internet.
Lire les réponses de l’ARS et du   Ministère des Affaires Sociales et de la Santé faites à la Ville de Saint-Martin et la réponse de la    Ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie à l'Assemblée Nationale, du  député des Landes, Jean-Pierre Dufau

 

Peut-on s’opposer au déploiement du compteur Linky ?

Les compteurs n’appartiennent pas aux consommateurs et le remplacement d’un compteur fait partie des conditions générales du contrat de distribution. Tout refus est contraire à la loi.
En revanche, ils appartiennent aux collectivités. Néanmoins, les collectivités ont concédé le service public de distribution d’électricité à ENEDIS (ex-ERDF) ou à des structures de distribution d’énergie (la commune a transféré sa compétence à ENEDIS et pour l’éclairage public, l’aménagement des réseaux des lotissements publics au SYDEC). Le vote du Conseil Municipal peut avoir une portée symbolique mais n’a pas de valeur juridique. L’association des Maires de France s'est intéressée au sujet et a commandé une étude au Cabinet Ravetto Associés.

Lire également le courrier du SYDEC envoyé aux maires


Pour en savoir plus,
 le projet Linky expliqué par ERDF

Suivre l'actualité

Communiqué de presse de l'AFNR (Agence Nationale des Fréquences)

- le rapport technique de l'ANFR sur les niveaux de champs électromagnétiques créés par les compteurs Linky

Courrier d'information de l'association des Riverains du Seignanx
- Article de l'UFC que choisir (février 2017)

Communiqué de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) du 30 août 2017

Les avis de l'ADEME de septembre 2018

En attente du power point présenté par l'association Les Riverains du Seignanx le 25 juin dernier en Conseil municipal

Consulter la carte du déploiement

Enedis est venu faire un point sur le déploiement des compteurs le lundi 14 mai 2018 lors du Conseil municipal. Consulter la présentation